NON, nos animaux de compagnie ne propagent pas le covid 19 !

Fake news !! Car c’en est une, et des plus catastrophique si l’on en juge par les appels de ces derniers jours : comme beaucoup d’autres refuges, nous sommes actuellement confrontés à certaines personnes qui souhaitent abandonner leur animal car ils craignent qu’il ne les contamine. L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) l’a déclaré il y a deux jours : « Il n’existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2 à l’origine de cette maladie ». Autrement dit, votre chien ou votre chat ne peut pas plus vous transmettre le virus que la salade que vous avez achetée au supermarché ou les billets que vous avez manipulés sans vous laver les mains. C’est tout. C’est une infox!

Si les SPA ont fermé leurs portes, c’est pour les mêmes raisons que les salons de coiffure ou les bars, c’est pour éviter les concentrations de personnes et rien d’autre ! Les chiens et les chats ont leur propre coronavirus qui ne se transmet pas à l’homme (la PIF chez le chat par exemple, est mortelle chez eux, et l’homme ne la contracte pas).

L’épidémie d’abandons, elle, est un risque bien réel…

L’association AVA a mis en ligne une pétition que vous trouverez ici https://avarefuge.fr/covid-19-non-abandon/
Suivez nombre de propriétaires responsables de chiens et de chats en rejoignant le mouvement #GardeTonChien et #GardeTonChat.

Alors suivons les consignes des autorités pour nous protéger, restons chez nous le plus possible, occupons-nous de nos compagnons qui ne doivent pas devenir, encore une fois, les victimes de la folie des hommes.

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur NON, nos animaux de compagnie ne propagent pas le covid 19 !

PAS DE RÉPIT POUR LES FOURRIERES…

Cette femelle, non identifiée, a été trouvée  lundi 16/03, dans la zone artisanale de Grignan. Il semble qu’elle divague depuis une semaine. Elle est maigre et en chaleurs. Si vous la connaissez, téléphonez au 06 71 14 15 82. Merci

fourrière2

fourrière fourrière3

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur PAS DE RÉPIT POUR LES FOURRIERES…

LES DERNIERS ADOPTES

Sid, notre petit garnement, a trouvé chaussure à son pied ! Il s’est très vite adapté à sa nouvelle famille, contrairement à ce que nous craignions puisqu’il nous était déjà revenu une fois. Mais il faut croire qu’il est plus à l’aise car il ne cherche pas à fuir et s’est très vite montré affectueux et calme. Restent les problèmes de malpropreté qui finiront bien par se régler grâce à la patience que montrent ses maîtres. Belle vie à toi et à ta famille, petit Sid!

87291220_3427588157257218_1515869691640283136_n

Et voilà notre belle Louna enfin partie, pour de bon cette fois ! Après un passé difficile, ne adoption ratée, un caractère affirmé qui nous a obligés à être très sélectifs sur ses potentiels adoptants, Louna a elle aussi trouvé le bonheur auprès de Renaud. Et c’est réciproque. C’est un bonheur de voir la complicité qui unit déjà ces deux-là ! Louna n’a plus qu’à se tenir à carreaux avec les chats du quartier! Et c’est c’est un autre challenge pour la belle !

Louna

Elle s’est déjà fait deux copains …

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur LES DERNIERS ADOPTES

CORONAVIRUS : LES REFUGES AUSSI DOIVENT FERMER AU PUBLIC.

En raison de l’épidémie de coronavirus et au terme des prescriptions du gouvernement concernant les établissements appelés à recevoir du public, le refuge est fermé à compter du lundi 16 mars. Toute demande de rendez-vous ou de renseignements devra être formulée au 06 71 14 15 82, en adressant un mail à spagrillon@gmail.com ou par messenger sur notre page facebook.

Les promenades sont annulées et les bénévoles ne pourront plus se rendre au refuge jusqu’à nouvel ordre.

Merci de votre  compréhension.

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur CORONAVIRUS : LES REFUGES AUSSI DOIVENT FERMER AU PUBLIC.

MISE A JOUR

Nous souhaitions faire ici un point sur l’état de l’affaire. A l’heure actuelle, nous déplorons que les animaux ne nous aient pas été confiés. Dès le 2 mars, nous étions pourtant prêts et nous avions trouvé un hébergement, du moins pour tous les équidés, grâce à un réseau de particuliers et professionnels du monde du cheval. Il nous apparaît proprement scandaleux que des bêtes dans un tel état aient été laissées sur le site sans que l’on sache si elles sont nourries et soignées.

C’est pourquoi nous avons sollicité le renfort d’autres associations (LFPCheval, La Fondation Brigitte Bardot, la Confédération Nationale Défense de l’Animal), plus importantes que notre petite structure, et surtout à même de nous apporter leur expérience dans ce type d’affaire. Indignée, comme nous, qu’une situation aussi effroyable n’ait pas donné lieu à une saisie immédiate des animaux, qu’aucun vétérinaire n’ait été présent lors de la première intervention des gendarmes pour pouvoir véritablement juger de l’état sanitaire des bêtes, la Ligue Française de Protection du Cheval par sa secrétaire générale, Mme Viviane ROUSSEL, nous a proposé de prendre le relai, forte de son expérience dans des situations tendues où les droits des animaux sont tributaires des lenteurs et parfois des incohérences des différents services de l’état.

Le combat continue, plus que jamais, pour eux…

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur MISE A JOUR

On recherche ses maîtres…

Cette chienne, non identifiée, a été trouvée lundi 9 mars route d’orange à Valréas. Si vous la reconnaissez, merci de nous contacter en nous laissant un message au 06 71 14 15 82.

IMG-20200309-WA0002

 

 

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur On recherche ses maîtres…

L’horreur était à notre porte !

            Communiqué de la présidente, Frédérique Boissy : Le 24 février 2020, la SPA de l’Enclave des Papes, que je représente, a déposé plainte en gendarmerie pour maltraitances sur animaux et a informé M. le maire de Valréas, Patrick Adrien, de la situation. Immédiatement, il mettait en relation sa police municipale et la gendarmerie qui envoyait une patrouille sur place pour constater dans les heures qui suivirent.
Je remercie M. le maire et les gendarmes de leur intervention rapide.
Actuellement une enquête est en cours et le dossier, une fois clos, devrait partir à l’instruction. Laissons les autorités faire leur travail afin d’apporter des solutions à notre demande de défense et protection des animaux cités et gardons-nous des invectives faciles et hâtives qui ne les serviront pas.

A l’heure où la protection animale semble enfin connaître quelques frémissements de progrès, à l’heure où l’animal est reconnu par la loi comme un être sensible, voici que l’on découvre, à quelques pas de chez soi, l’horreur qu’on croyait réservée à d’autres. Un témoin anonyme nous a fait parvenir ces photos d’une ferme de Valréas, appartenant à un homme bien connu pour laisser sans eau et sans nourriture des chevaux faméliques dans de nombreux prés des environs et que tout valréassien reconnaîtra. Voulant porter secours à un âne pris dans un fil de fer qui lui faisait un garrot, voici ce que notre témoin a découvert. Attention, certaines images peuvent heurter.

âne au fil de fer

mulet maigre

Les animaux n’ont rien à manger que l’herbe rase du terrain. Certains ont des sabots très longs qui les gênent pour marcher. Une jument a mis bas depuis quelque temps : elle est extrêmement maigre et repousse son poulain qui cherche à téter. Un cheval de trait extrêmement maigre aussi les accompagne.

chevaux maigres2

jument maigre

Un bâtiment d’où sort une odeur épouvantable attire l’attention. A l’intérieur, des cochons sont enfermés, sans eau ni nourriture, sans même de récipient à proximité. Ils marchent sur des tas d’excréments et d’ossements d’animaux. Ils sont une dizaine et parmi eux, un porcelet qui hurle. Un autre adulte ronge un os. Un sanglier se trouve aussi dans la petite troupe.

Dans un autre bâtiment, à travers la grille de la double porte, des naseaux frémissent. Le lieu est très sombre, éclairé seulement de minuscules fenêtres ; le sol est jonché d’excréments et l’ensemble grouille de puces. Il y a un petit râtelier avec un peu de foin mais pas d’eau. Là-dedans se trouvent trois ou quatre étalons, trois ou quatre ânes. Un âne mort depuis peu, sans doute, car il n’est pas décomposé, git au sol. Une chaine, comme un genre de poulie, pend au-dessus de lui et une sorte de sangle lui entoure le ventre.

âne mort

âne mort sangle

Un troisième bâtiment à la porte solidement fermée révèle un intérieur sans aucune fenêtre ; et, dans l’obscurité complète, un petit poney d’une maigreur affolante est enfermé. Debout, il ne tient  pas sur ses pattes. L’odeur est insupportable. Il  titube sur des cadavres de chèvres et sort. Des ossements jonchent le sol. Le décor ? Une dizaine de têtes de chèvres et des corps d’ovins et de caprins en décomposition. Une poule apeurée se tient en hauteur à côté de son œuf pitoyable et sur une étagère, une quarantaine de crânes sont comme exposés (des bœufs, des chèvres). Le poney se couche, tente de se redresser et s’écroule. Impossible de le relever. Il essaie de grignoter l’herbe rase autour de lui. A l’extérieur, un cochon mort et des ossements partout sur le terrain.

cheval décharné (2)

Cheval décharné

Cadavres2

Cadavres3

ossements2

crânes

cadavres6

poule et cadavres

cadavres5

ossements4

ossements3

crânes (2)

ossements pré

cochon mort

L’entrée du dernier bâtiment est obturée par des parpaings. Derrière la porte, le cadavre d’un cheval désarticulé au milieu des immondices.

cadavre cheval

Devant une telle abomination, la SPA de l’Enclave des Papes a immédiatement porté plainte contre cet individu. Dès le mardi matin, le maire de Valréas ainsi que la DDPP du Vaucluse (Direction Départementale de la Protection des Populations) ont été alertés de la situation et la gendarmerie s’est rendue sur les lieux dans l’après-midi. La DDPP est intervenue le lundi 2 mars pour procéder aux constatations avec un vétérinaire. La procédure est lancée, l’enquête se poursuit, les animaux sont en cours de placement. Nous espérons maintenant, pour tous ces animaux, que la justice se saisira du dossier. Affaire à suivre…

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur L’horreur était à notre porte !

Il n’y a pas de cas désespéré!

De fabuleuses nouvelles reçues hier nous confirment que tous les animaux sont adoptables pour peu qu’on leur laisse leur chance, qu’on fasse preuve d’un peu de patience et qu’on prenne la peine de comprendre ce qu’ils nous disent à travers leur attitude. Prisca, cette chienne qu’on ne pouvait pas approcher, que l’on disait inadoptable, est aujourd’hui un vrai bonheur sur pattes ! Elle promène sans laisse pour la première fois, s’amuse avec d’autres chiens et respire la joie de vivre. Pour qui l’a connue au refuge, apeurée, cherchant toujours à se cacher, affolée au moindre changement, c’était inespéré. Quatre mois ont suffi pour lui faire oublier ce qu’elle avait vécu. Mais elle a eu la chance de trouver des adoptants qui lui ont laissé ces quatre mois.

IMG-20200305-WA0012 IMG-20200305-WA0013 IMG_20200306_081814

Quant à Nashou, adoptée fin janvier dans le même foyer que Prisca, elle s’adapte et se montre très câline avec sa nouvelle famille. Elle a encore peur des chiens et reste à l’étage, mais elle sirote au robinet, dort sur les lits et apprécie sa nouvelle vie loin du refuge. Un mois et demi, pour un chat, ce n’est rien.

Et Pistache? La pauvrette sauvageonne avec un vilain abcès à l’œil a dû subir des soins douloureux au refuge : mais ce temps obligatoire passé avec elle a permis de la socialiser et d’être adoptée, malgré un probable handicap visuel. Et visez un peu la belle plante qu’elle est devenue !

IMG_280711

Le temps des animaux n’est pas le temps humain. On ne peut exiger d’eux qu’ils passent par-dessus leur passé en quelques jours, ce ne sont pas des machines. Aussi, laissons-leur le temps, c’est ainsi que nous vivrons les plus belles histoires à leurs côtés.

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur Il n’y a pas de cas désespéré!

MISE AU POINT

Suite à quelques noms d’oiseaux aimablement adressés par des propriétaires indélicats dont l’animal avait été conduit en fourrière, et qui jugeaient scandaleux de devoir faire identifier leur animal, une petite mise au point légale s’impose.

L’identification des chiens ET DES CHATS est obligatoire depuis 2012.On entend par identification un tatouage ou une puce électronique. Si votre animal est en état de divagation (voir la définition légale de ce terme dans ce lien si le cœur vous en dit https://www.amf.asso.fr/documents-regles-applicables-aux-animaux-errants-ou-en-etat-divagation/8240) et qu’il est conduit à la fourrière, vous devrez vous mettre en conformité avec la loi et le faire identifier. Capture

Vous risquez une amende si votre animal n’est pas identifié, comme avec toute infraction à la loi. D’ailleurs, tout récemment, le 28 janvier 2020, le ministre de l’agriculture a émis le souhait que les propriétaires de chats non identifiés soient soumis à la même pénalité que les propriétaires de chiens, à savoir 135 euros (amende pouvant atteindre 750 euros!).

Dans notre structure fourrière, nous mettons tout en œuvre pour retrouver les propriétaires par des annonces rapides sur notre page facebook, relayées souvent sur pet alert. Nous prenons en charge, mettons à l’abri, nourrissons et soignons si nécessaire votre animal. Les tarifs sont clairs : vous devrez vous acquitter de 20 euros de prise en charge puis de 10 euros par jour supplémentaire de fourrière. Au bout du délai légal de huit jours ouvrés, l’animal passe à l’adoption dans le refuge. S’il est identifié, vous êtes immédiatement retrouvé. Si votre animal, chien ou chat, n’est pas identifié, vous recevrez un bon pour aller le faire pucer chez notre vétérinaire référent (Clinique Vauriolis à Valréas), identification que vous réglez au refuge, de sorte que vous n’ayez rien à payer chez le vétérinaire qui nous facture ensuite le tout : assurance pour nous que l’identification sera bel et bien faite. Une puce électronique coûte entre 50 et 70 euros dans la plupart des cliniques vétérinaires.

Le débat n’est pas de savoir si c’est utile ou pas, scandaleux ou pas, cher ou pas. Qui débat du prix des PV de stationnement? C’est interdit de se garer n’importe où, et posséder un animal non identifié aussi. Point final. Le débat est simplement de savoir si on se montre un peu responsable ou pas. Et accessoirement, c’est la loi, et là, il n’y a plus de débat.

A bon entendeur, salut !

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur MISE AU POINT

Connaissez-vous ce jeune chat?

Propriétaires retrouvés.
Ce matou mâle, non castré, d’environ 6 mois à première vue,  été trouvé avenue Charles de Gaulle, à Valréas, près du bar. Il n’est ni pucé, ni tatoué. Très câlin, ce n’est pas un chat des rues et doit appartenir à quelqu’un. Si vous le reconnaissez, merci de laisser un message au 06 71 14 15 82 : nous vous rappellerons dès lundi matin.

Publié dans A LA UNE | Commentaires fermés sur Connaissez-vous ce jeune chat?